Liseuse et eBook

J’ai reçu ma première liseuse il y a deux semaines et je suis déjà déçu !

Pas que la machine ne fait pas son office correctement, que le modèle n’est pas un bon choix ; non, bien que ce soit une marque mal diffusée en France, elle est unanimement reconnue comme l’une des meilleures sur le marché.

Ce qui ne me convient pas, c’est que je voulais l’utiliser pour lire de longs articles, des documents de travail, mais loin de mon ordinateur. Je peux lire, il n’y a pas de problème, la fonction « touch », tactile, ne m’emballe pas vraiment, c’est pourtant tendance. Ce que je lui reproche, et ses concurrentes ne feraient sans doute pas autrement, c’est la manipulation des fichiers (des livres !) ; je ne peux pas les renommer, les marquer comme lus ou les déplacer dans un autre répertoire. La navigation entre les fichiers est assez archaïque et trop de tâches sont automatisées et cela ne me convient pas. Je peux surligner le texte, dessiner dessus, le capturer, mais je souhaiterais placer ces notes dans un fichier texte, les récupérer sur mon ordinateur, et là il semblerait que cela soit compliqué, voire impossible.

C’est avant tout et essentiellement un matériel pour lire des livres, des romans, l’équivalent des poches, et il le fait assez bien fait pour cela. Par contre, le déplacement dans le livre, aller à une page précise, choisir de lire un chapitre particulier ne parait pas être possible, de même, si j’ouvre trop de documents, il me semble que la liseuse perdre la page en cours de lecture des fichiers les plus anciens. Je me sens démuni et je dois faire confiance en la machine, ce que je n’apprécie pas du tout.

Je n’ai pas encore testé la synthèse vocale, un des atouts de cet outil, mais comme j’ai un esprit frondeur qui navigue où il veut et pas là où le fil de lecture voudrait m’emmener, je crois que je ne serais pas compatible avec.

Au final, je ne me vois pas proposer à des lecteurs des livres complexes, comportant des images avec légendes, des cartouches de texte dans un eBook, tout au moins tant que la technique n’évoluera pas. Ce qu’il me faudrait, c’est un ordinateur, mais cela n’existe pas avec un écran à encre électronique, pas encore. Un petit portable ferait mon affaire, bien mieux qu’une tablette, il en faut pour tous les goûts.

 

2 commentaires

  1. RTFM read the fucking manuel ( il faut lire le mode d’emploi).

    Laisser le doigt appuyé sur le livre et vous aurez un menu déroulant.

    Vous pourrez renommer, effacer, déplacer, dupliquer, créer un dossier et tellement d’autres petites choses comme des tris, visualiser par nom de fichier ou nom du titre.

    Et pour vos notes c’est pareil, suffit d’ouvrir le dossier ou les notes sont et hop la Pocketbook branchée à un ordi c’est comme une clef usb.

    Et oui il est possible de lire un chapitre, de naviguer comme on le veut aller à telle page, mais pour cela il faut soit lire le mode d’emploi soit appuyer sur les touches de menu.

    Je suis sure que vous n’avez même pas fait attention que vous avez des dictionnaire quant on touche un mot, qu’on peut en rajouter, que l’on peut avoir un multi-tâche, ouvrir plusieurs livres, naviguer de l’un à l’autre, aller aussi sur le net, wikipédia et plein d’autres choses.

    Mais par contre je suis d’accord avec vous elle en fait pas le café, et pour certains livres pdf technique, bande déssinée je conseillerai un ipad ou tablette avec un écran plus grands.

    A ces bogueurs ;)

  2. J’ai enfin récupéré le mode d’emploi, il y a un ou deux mois, avant, il n’était pas disponible, ou pas en français !

    C’est long une liseuse, ça en devient pénible, je ne l’ouvre plus depuis des semaines ! Je lis énormément en numérique (mais aussi sur papier), mais sur ordinateur. L’ordi, c’est rapide, universel et je dispose de tous mes outils dessus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.