Dossier Fest-noz dans Bretagne magazine

Le fest-noz et la danse bretonne font leur show dans Bretagne magazine, n ° 57 de janvier-février 2011 et l’on y retrouve nombre de mes photos, quinze sur vingt-trois pour être précis. Je vais vous en donner un avant-gout et quelques légendes que vous ne trouveraient pas toutes dans la version papier.


Sur la photo, deux des frères LOTOUT, Simon et Thibault qui étaient, avec Ampouailh, à Coët-Favan en 2009.


Une Gavotte à Cléguérec, l’un des « spots » actuels du fest-noz.

Sur cette page, un fest-noz au crépuscule à Rennes, devant la Mairie lors des Tombées de la nuit. Les deux frères Morvan qui chantent encore, leur frère ainé ne se produit plus sur scène, ici à Gourin lors des Fêtes de la Crêpe.

Une image de Yaouank en 2008, au Music-Hall de Rennes, l’un des frères Guichen, Frédéric, et enfin une vue aérienne du fest-deiz de Plouzélambre, dans les Côtes-d’Armor.

Un fest-noz-manif, comme il y en a tant, à Mauron, pour protester contre une possible future décharge en forêt de Brocéliandre. Sur scène, les Plantec.

Le guitariste est Ronan  RICOU, en 2009 avec Kistinig Band, et le sonneur est Christian  BESRECHEL lors du pardon de Sainte-Anne de Langavry

Le charmand fest-noz estival de Pluzunet en 2009 avec tout ce qu’il faut, y compris la chapelle et le crucifix.

Encore l’un des fest-noz remarquables, Dans ar Vag dans un hangar à bateaux à Roscanvel, dans la presqu’ile de Crozon et une image du festival Fisel à Rostronen.

Pour terminer, deux des trois jeunes filles des Filles en Groigne et un bœuf dans un petit troquet de Ploërdut, La Forge, avec deux musiciens d’Ampouailh, Mikaël  DERRIEN et Thibault LOTOUT, et un de Kentan, Émilien ROBIC.

 

Bon, on a fait le tour des images, je vous laisse, j’ai un article à lire maintenant. D’ailleurs, faites comme moi, procurez-vous ce superbe numéro, on y parle également de l’Arsenal de Brest, de l’ile de Groix ainsi que de quelques autres sujets pas inintéressants.




1 commentaire

  1. Superbes clichés qui représentent bien les ambiances de Fest Noz: variété des styles – variété des lieux – variété des générations –
    inscrit ou pas à l’UNESCO, le Fest Noz a de belles nuits devant lui car en période de crise il y aura forcément un retour vers l’humain au détriment du gadget (télécommandes en tous genres) et du repli sur soi (soirée téloche sponsorisée) et c’est tant mieux !…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.