Cela fait quelque temps que j’envisage de réorganiser la totalité de mes sites, de les structurer autour d’un site pivot léger. Actuellement, outre ce blog, il y a un site à vocation professionnelle Mobilstudio.fr, un site dédié à la photographie aérienne Airphot.fr et, depuis peu, un site bâti autour du livre sur les Festoù-noz qui est terminé et qui attend l’aval d’un éditeur, Festou-Noz.net.

Ce blog et mes précédents sites étaient construits sur la plateforme DotClear, ce qui est une facilité pour qui ne maitrise pas l’anglais. Des petites contrariétés liées à des modifications de l’habillage imposé lors de changements de version de cet outil et des possibilités nettement moins riches que sur d’autres plateformes m’ont amené à envisager sérieusement une migration vers l’outil le plus rependu actuellement, WordPress. J’ai déjà expérimenté cet outil et je l’ai même utilisé pour mon site Festoù-Noz.

Tous mes sites, à peut-être une exception, devraient être regroupés sous le nom de domaine JluK.fr, seuls les préfixes (les sous-domaines) changeraient. Une base de données, en phase de test actuellement, sera aussi présente sous Photoshelter, mais l’adresse sera également mise à jour. Enfin, une galerie de tirages d’art devrait également rejoindre cet ensemble.

Retour vers mon passé

Deux motifs de passage au CHU de Rennes et un article de Techno-Science.net ont réveillé mes anciennes amours, la photographie médicale était mon métier. Pendant trente-cinq années, j’ai photographié, exploré et angiographié des yeux. Je suis parti un peu fâché, car quand vous n’avez pas de diplôme, ce que vous faites est forcément de technicité réduite… D’ailleurs, pour mon administration, l’enseignement supérieur français, je n’ai jamais été un photographe, même après trente-cinq ans et quelques petites publications !

L’article de Techno-Science : Des lumières qui révèlent le cancer rapportent l’utilisation de colorants comme marqueurs pour révéler le caractère cancéreux de certaines lésions, ici il s’agit de la vessie. Un aspect de cette étude m’a fait réagir, la non-utilisation de filtre pour optimiser la visualisation du colorant ! C’est pourtant le B.A. ba de ce genre d’exploration, du basique, du primaire. Ceci plus mon expérience récente de patient m’ont signifié que les techniques et les connaissances que j’avais accumulées étaient toujours d’actualité et que je pouvais encore faire partager mes connaissances.

J’avais proposé, certes un peu maladroitement, la création d’une structure expérimentale, un Laboratoire d’Investigation Photographique dans lequel ont aurait pu expérimenté les connaissances accumulées en ophtalmologie en les mettant au service des autres disciplines médicales et chirurgicales. Qu’un simple photographe, même pas reconnu comme tel par son administration (je n’étais qu’un technicien de recherche et d’enseignement…) puisse proposer une telle démarche, cela à dû paraitre saugrenu à plus d’un ! Pourtant, la photographie est un mode d’exploration performant, bien que très économique, la possibilité d’obtenir des informations précieuses sans machineries tarifées $ avec de très gros chiffres, cela mérite réflexion.

Donc j’intégrerais ce sujet à ce blog, de temps à autre.

Be Sociable, Share!