Une conférence sur ce sujet a eu lieu au Pôle international de la Préhistoire des Eyzies-de-Tayac-Sireuil.

Photo ci-dessus : En fin de conférence, quelques spectateurs sont déjà partis et pourtant la salle est encore bien garnie

Avec Richard Buffat, Gilles Tosello et Alain Dallis

Gilles Muhlach-Chen présente ses invités : Richard Buffat, Gilles Tosello et Alain Dallis

Il fallait réserver, l’auditorium de 230 places était complet (230 places), malgré la quarantaine de chaises qui avait été ajoutée. C’était la quatrième du cycle de conférences Printemps 2015 consacré aux grottes ornées.
Trois conférenciers se sont succédé : Richard Buffat, Directeur du syndicat mixte du grand projet « la caverne du Pont d’Arc », Gilles Tosello, Membre de l’équipe scientifique de la grotte Chauvet/UMR-Traces Toulouse, artiste plasticien et auteur de facsimilés et Alain Dalis de Montignac, Atelier Arc et Os, artiste plasticien et auteur de facsimilés.
Ce facsimilé géant était impératif à réaliser, il est exigé par l’UNESCO, car tout site classé doit pouvoir être visité. La grotte originale mesure près de quatre-cent-cinquante mètres dans sa plus grande dimension, à la suite d’une sélection des éléments à reproduire de par leur intérêt pariétal ou géologique, celle-ci a été concentrée dans un bâtiment de soixante-dix mètres de circonférence. Il a fallu rendre cohérent le parcours des visiteurs dans cet assemblage en conformité avec le site original. C’était en grande partie le travail du géomorphologue J-J Delannoy.
Voici une liste non exhaustive des entreprises spécialisées dans les facsimilés qui sont intervenus sur ce chantier : la SOCRA de Marsac sur l’Isle, les Ateliers Stéphane Gérard de Paris et l’Atelier Artistique du Béton de Mormant. À ceci, se sont adjoint l’Atelier Arc&Os d’Alain Dalis à Montignac qui a réalisé les parois des deux grands panneaux, ceux des chevaux et des lions, dont les reproductions artistiques ont été effectuées par Gilles Tosello et son épouse ; Arc&Os prenant avait la charge de reproduire les parois et les œuvres pariétales de l’ensemble des autres éléments comportant des dessins ou des gravures. Enfin, l’Atelier Phenomenes de Paris a eu la tâche de reproduire les particularités géologiques telles les stalactites, les effets de surface et autres reproductions des sols.

Avec Richard Buffat, Gilles Tosello et Alain Dallis

Alain Dallis, le régional de l’étape

Le fait remarquable de ce projet et particulièrement de sa réalisation est son côté « Airbus », la collaboration de multiples entreprises apportant chacune des compétences rares et l’ensemble, après une phase de réglage. Localement ont été réalisées l’architecture extérieure, les armatures intérieures destinées à recevoir les facsimilés, ainsi que les parties neutres, mais très réalistes.
Les éléments créés chez Arc&Os étant transportés en tronçon chez Gilles Tosello, puis déplacés à nouveau vers le site définitif où ils sont assemblés et intégrés aux éléments construits sur place. De même, les adjonctions de Phenomenes sont mariées avec le décor de façon indétectable, tout en respectant parfaitement les modèles originaux.
Pour les dessins et gravures, tant Gilles Tosello qu’Alain Dalis se sont attachés à reproduire les gestes, le contexte de la création plus qu’une reproduction servile, mais sans âme. Il est d’ailleurs pratiquement impossible de différentier la copie de l’original.

Cette longue conférence-présentation, une heure trente, s’est terminée sans débat et a était vivement applaudit.

Des images de la reconstitution sont visibles ici :

Avec Richard Buffat, Gilles Tosello et Alain Dallis

Dédicaces d’Alain Dallis

Be Sociable, Share!