Il est des images qui s’imposent à vous et que vous ne comprenez pas, telle cette image de noyer croisé près de Saint-Léon-sur-Vézère et de Peyzac-le-Moustier (en fait, je ne sais plus exactement où).

Un arbre encore sans feuilles, les noyer sont parmi les derniers arbres à s’habiller, sur un fond de peupliers qui, eux, en sont complément couvert.

En détail, cela donne ceci

339502jlk détail

De près, cela n’est pas vraiment intéressant, tous les détails possibles, en fonction de la résolution maximale de l’image, y sont ; mais cela n’a guère d’intérêt.

Ce qui donne la force à cette image, si elle en a, c’est le contraste, bien que cela n’explique rien.

Les images sont parfois, souvent inqualifiables de manière intelligible, mais elles fonctionnent, elles allument en nous une petite lumière, un signal indéfinissable, mais persistant.

Tout cela pour admettre que je ne sais pas toujours le pourquoi de mes images. C’est de l’ordre de l’intuition, de l’imagination, de l’invention ; qu’est-ce qui produit en nous des idées nouvelles, nonobstant que l’intérêt de ses idées peut être très variable.

Be Sociable, Share!