Commarque, cela se mérite, enfin il ne faut pas exagérer, mais il faut vouloir y aller. Rien à voir avec les sites du Triangle d’or de la Dordogne, on ne passe pas à Commarque par hasard. Il faut décider de s’y rendre, suivre de petites routes sinueuses et étroites dut la colline qui domine les vallées des deux Beunes.
Une fois stationné et après avoir parcouru une bonne centaine de mètres, nous arrivons à une fourche, une voie qui monte et l’autre amène à la vallée. Il est fortement conseillé de prendre les deux !

Chateau de Commarques
À l’arrivé, vous découvrirez ce château tel qui apparait ici, pas besoin d’optiques hors-norme, non, non, il est bien comme vous le voyez sur cette image. Autour de lui, des ruines d’un village. Le tout se visite, mais il faut attendre le 30 mars pour cela.

Chateau de Commarques
À l’arrière-plan apparait, s’impose devrais-je dire, le château de Laussel, en fait la nouvelle résidence des seigneurs de Coimmarque. il est là à quelques centaines de mètres, de l’autre côté de la vallée de la Grande Beune, vallée assez étroite.

 

Chateau de Laussel
En bas, une grande surface plane, une tourbière ou une ancienne tourbière selon toutes vraisemblances. D’ailleurs, en ces premières journées de plein soleil, le sol est encore détrempé.
Le bas des falaises qui bordent le site, sont à la fois érodé et entaillé par un usage régulier des hommes qui ont habité ces lieux.

 

Sireuil et site du Chateau de Commarques
Au final, la lumière n’est pas optimale pour la photographie à cette époque, le site étant orienté au Nord, il faudra attendre les longues journées de fin de printemps. De plus, il manque vraiment de végétation, encore un peu de patience.

Chateau de Laussel

Le château de Laussel vu depuis la vallée

 

Toutes les photos de cette première visite sont ici après

 

Be Sociable, Share!